Tout ce qu’un marin doit savoir avant d’embarquer…

On imagine difficilement tout ce qu’un marin doit savoir avant d’embarquer.  Attention, nous ne parlons pas ici du marin d’eau douce qui prépare une partie de pêche sur un plan d’eau, mais de ces navigateurs qui prennent le départ de courses au large en équipage ou en solitaire.

 

  • Il faut savoir naviguer…
  • Il faut connaître son bateau dans les moindres détails
  • Il faut l’avoir préparé avant le départ et savoir le réparer en mer le cas échéant
  • Il faut savoir interpréter le ciel et ses caprices et surtout, savoir lire une carte météo
  • Il faut connaître les mers traversées, les courants qui les traversent, les récifs, les dangers
  • Il faut être fin stratège pour choisir la meilleure route selon les conditions annoncées
  • Il faut savoir réparer un cordage, remplacer une pièce défaillante, être bricoleur et malin
  • Il faut être hardi et prudent à la fois
  • Il faut savoir recoudre une plaie, faire un bandage et un diagnostic éclaire…
  • Il faut être physiquement bien préparé
  • Il faut un mental d’acier pour ne pas plier
  • Il faut savoir gérer ses heures de sommeil
  • Il faut aimer la solitude
  • Il faut aller vendre son projet et trouver des partenaires investisseurs
  • Il faut savoir faire la promotion de son projet
  • Il faut être totalement polyvalent et autonome dans tous les domaines…

 

Existe-t-il une autre discipline aussi exigeante ? C’est une vraie question…

 

Des stages de perfectionnement proposés par Lorient Grand Large 

Gérald Quéouron a profité des mois d’hiver pour participer à des stages organisés par Lorient Grand Large ; l’occasion de revoir les indispensables notions qu’un navigant doit connaître.

 

Au programme  donc de ces dernières semaines :

  • Un stage de matelotage animé par Éric Cochet d’ Iroise Gréement. Ce sujet fera l’objet d’un prochain article, mais en 2 mots, il s’agissait de revoir les bases du matelotage : réparer un bout, refaire un œil à la fin d’une drisse ou encore réaliser, des montages simple, mais résistants ! une épissure, etc.

 

  • Un stage météo animé par Pierre Brasseur, vainqueur de la dernière Jacques Vabre. Comment se créé une perturbation, qu’est qu’une dorsale, comment lire une carte isobarique, et interpréter les infos météo en général… L’idée est de revoir la météorologie dans sa globalité. Promis, pour les non-professionnels qui veulent comprendre ce qu’ils lisent, nous préparons un petit lexique !

 

  • Un stage électricité et électronique à bord animé par Henri Lejeune de la Société NKE. Le challenge étant d’arriver à conserver et à optimiser l’électricité à bord

 

  • Un stage sur la stratégie de recherche de sponsors animé par Pierre-Yves Lautrou qui, entre autres casquettes, est navigateur en Class’40. Et oui, c’est la partie la moins sportive mais elle est incontournable. Un bateau et une course, ça coûtent. Le navigateur doit être aussi un bon commercial… À moins de faire partie d’une grosse écurie et de confier cet aspect du dossier à des professionnels…

  • Un stage juridique animé par Jean-Pierre Roux, avocat, sur les contrats de sponsoring notamment. Un domaine qui est parfois négligé, mais indispensable si on veut bâtir son projet sur de bonnes bases.

Et l’hiver n’est pas terminé !

préparation physique avant la transat Jacques Vabre

Jacques Vabre : à un an du départ, déjà dans les strating block

Cardio, vélo, piscine… Novembre, décembre, janvier, février…

Gérald est à un an du départ de la transat Jacques Vabre et il est déjà dans les starting block ! C’est qu’une transat, ce n’est pas une croisière, ni une sinécure ! Il faut être fort physiquement et mentalement. Il est donc en effet largement temps de s’y mettre…

 

Savoir gérer son stress, ses heures de sommeil, ses priorités…

Nous allons suivre Gérald au fil de ses entraînements et mesurer ses progrès. « Nous », c’est son équipe : le bureau des graphistes qui assure sa communication, Hélène Rochet et toutes les équipes des paniers de la mer… Vous verrez que c’est très instructif même pour celles et ceux qui passent leur journée derrière leur écran d’ordinateur. Le programme de remise en forme d’un sportif de haut niveau est plein de bons conseils et de sages enseignements sur la gestion du stress, du sommeil, des priorités…

 

Revenons à Gérald qui nous a confié ses objectifs… Passer de 81 à 87 kg en 4 mois : 6 kg de muscles en +

 

Programme en salle (Top form à Larmor-Plage) :

  • Cardio (rameur) – Objectif : 2 000 m en 6’23
  • Masse musculaire– objectif : passer de 81 à 87 kg
    • 1er cycle: dos-trapèze-lombaires
    • 2e cycle : pectoraux, Biceps-abdominaux
    • 3e cycle : épaules-triceps-gainage abdos.
    • 4e cycles : cuisses, fessiers, mollets-lombaires

 

S’entraîner avec des plus forts… Courir après des lièvres ?

Pour aller plus loin et plus vite, pour dépasser ses limites, Gérald «utilise » des lièvres.  Rien à voir avec ces petits rongeurs. Un lièvre, c’est quelqu’un de plus fort, de plus performant, c’est celui qui a toujours une longueur d’avance, c’est la personne à doubler : un objectif sur patte.

 

  • À la piscine le mardi soir, le lièvre s’appelle Cédric Raffin (Nautix). L’entraînement consiste en 1500 mètres en plusieurs nages
  • En VTT, c’est Laurent Alard (EuropSAiLS – Lorient) l’homme à doubler. Entraînement : 40 km / semaine

 

La préparation va au-delà de la remise en forme physique, nous le verrons plus tard. L’alimentation, appréhender la météo et ses caprices, ne pas perdre le nord, savoir recoudre une plaie, etc. Nous suivrons attentivement cette mise en condition. Affaire à suivre !

La team.

La Route du Rhum – Destination Guadeloupe – départ le 2 novembre 2018

La route du Rhum, c’est la transat de la liberté ! Monocoques et multicoques sont mélangés sans restriction de taille, amateurs et professionnels participent avec les mêmes règles du jeu ! La vraie difficulté de cette course est de faire face seul à la météo. C’est vraiment la navigation en solitaire qui est le challenge. Mon objectif ? 1er bizut.

11e édition

  • Course en solitaire et sans escale
  • Fréquence : tous les 4 ans
  • Départ : Saint Malo
  • Arrivée : Pointe-à-Pitre en Guadeloupe
  • Distance : 3 542 milles
  • Voiliers admis : Ultime, Multi 50, Imoca, Calss’40 et Rhum
  • 2014 : 91 skippers dont 4 femmes et 13 étrangers

 

Des chiffres, encore des chiffres…

  • 600 journalistes accrédités à Saint Malo et à Pointe-à-Pitre
  • 5 500 articles
  • 44h de radio
  • 67h de télé
  • 2,2 M de visites sur le site @
  • 71 240 fans
  • 2M de personnes

Parmi les entreprises partenaires :
SNCF GEODIS, Normandie Sussex, Teamwork 40, Campagne de France, CMB Bretagne, VandB, Voiles44, Bastide Medical…

La transat Jacques Vabre – Départ le 25 octobre 2017

Cette grande course prend sa source sur le parcours historique de la route du café. Ce sera ma 2e participation, mais la première en tant que skippeur. J’ai toutes mes chances sur ce parcours que je connais déjà.

12e édition

  • Course en double et sans escale
  • Fréquence : tous les 2 ans
  • Départ : le Havre
  • Arrivée : Itajaí (Brésil)
  • Distance : 5 400 milles
  • Voiliers admis : Class’40, IMOCA, Multi 50 et Ultime
  • 2015 : 42 équipages embarqués dont 14 Class’40

 

Des chiffres, encore des chiffres…

  • 2,8 M de visites sur le site
  • 31 726 fans Facebook
  • 450 000 personnes au départ
  • 175 000 personnes à l’arrivée
  • 10 000 VIP dont 3 000 en mer le jour du départ
  • 9 241 articles
  • 30h de radio
  • 23h de télé

Parmi les entreprises partenaires :
Crédit mutuel Elite, Carac Advabces Energies, Groupe Setin, SNBSM, Banque Populaire, Bureau Vallée, Hugo Boss, Macif, Prince de Bretagne, St Michel…

La Normandy Channel Race du 7 au 18 septembre 2016

Ce rendez-vous sportif réservé aux Class’40 a lieu chaque année au départ de Caen et prend un véritable essor ; ils étaient 16 équipages sur la ligne de départ en 2015. Ils sont déjà 28 inscrits en 2016 !

  • 7e édition
  • Course en double et sans escale
  • Fréquence : tous les ans
  • Départ et arrivée : Caen
    Distance : 1000 milles
  • Courses réservées aux Class’40
  • 16 bateaux en 2015
  • 28 équipages déjà inscrits en 2016

 

Des chiffres, encore des chiffres

  • Nombre de visiteurs sur le site @ (2015) : 175 556
  • Nombre de pages lues (2015) : 2 760 332
  • Fans Facebook : 5 587
  • Abonnées twitter : 440
  • Nombre de personnes accueillies sur le village : 50 000 personnes
  • Virtual Regatta (le jeu de voile le + populaire) : 15 000 joueurs inscrits en 2015

 

Parmi les entreprises partenaires :
Campagne de France, Nivéa, Solitaire en Peloton ARSEP, V and B, Team Work 40, Carac-Advanced Energies, Bretagne Crédit Mutuel, groupe Setin, L’Express, Moustache Solidaire, Serenis Consulting, Zetra…

 

normandy-channel-photo